Agriculture biologique

Les vins issus de l’agriculture biologique ont le vent en poupe depuis quelques années déjà.

Au vignoble, le renoncement aux molécules organiques de synthèse requiert probablement plus de travail, ainsi qu’une connaissance approfondie des équilibres écosystémiques présidant à la bonne cohabitation des espèces et variétés présentes dans le contexte d’une vigne en production. Or c’est précisément au prix de ce renoncement qu’on entretient des sols vivants, sains et durables, qu’on préserve la biodiversité et qu’on satisfait les attentes du consommateur, tout en protégeant la santé de l’opérateur.

Dès lors qu’on maitrise l’entretien des sols, si nécessaire leur fertilité et qu’on se montre capable de contenir les maladies et autres parasites communs, pourquoi se priver de produire un raisin propre, dans le respect indispensable de l’environnement ?